• L ENFANT ET L ONDIN CONTE SUEDOIS

     

     

    Nils et Johan habitent au bord de la mer. C’est l’hiver. On raconte que l’Ondin gèle la surface de l’eau pour se protéger du froid au fond de sa retraite sous-marine. Les enfants veulent voir si la glace porte. Leur mère leur recommande de ne pas s’éloigner du bord, pas plus loin que les branches de saule.

     

    - "L’ondin essaiera de vous vous attirer sous l’eau. Il s’ennuie depuis que ses filles sont grandes et sont parties."

     

    Les deux garçon s'aventure sur la glace qui craque, ce qui les fait rire. Johan dépasse la limite, passe au travers de la glace. Il tombe dans les bras de l’Ondin, vieillard au regard bienveillant et à la longue barbe blanche.

     

    - "Tu verras comme nous nous amuserons bien ensemble."

     

    L’Ondin conduit l’enfant à travers son palais de cristal, soutenu par des colonnes de corail, jusqu’à l’ancienne salle de jeux de ses filles. Des jouets à profusion, comme Johan n’en a jamais vu. Un harnachement en algues pour mener l’Ondin comme un cheval. Un sifflet, présent de la tempête. Des bulles d’air qui montent comme des ballons d’enfant et emmènent Johan jusqu’au toit de cristal. Johan aime par-dessus tout jouer avec le dauphin. Lui et l’Ondin prennent place dans une coquille de nacre et le dauphin les mène dans la mer à une vitesse folle.

     

    Le soir, l’Ondin se décide à ramener Johan sur la terre, un enfant ne peut passer plus d‘une journée sous l‘eau, il doit aller respirer. Ils passent la tête au travers du trou par lequel Johan est tombé.

     

    Sur la rive, la maison de Johan. Celui-ci aurait pu y courir. Mais l’Ondin s’est attaché à l’enfant, il joue de sa harpe d’or. Johan oublie tout pour l’écouter.

     

    Sur la rive, père et mère pleurent leur fils qu’ils ont recherché en vain. Ils ne voient que des ombres et croient que le chant de la harpe est le murmure du vent. Le père rentre, la mère s’obstine, appelle. Mais Johan ne l’entend pas, il écoute les histoires passionnants que lui conte l’Ondin.

     

    Par trois fois, Johan croit entendre quelque chose, l’Ondin le ramène à son histoire. L’enfant prend peur de son regard maintenant glauque, se cramponne au bord. Il entend maintenant sa mère qui lui promet le baiser du soir. Johan crie, la mère s’aventure jusqu’au bord du trou où Johan est cramponné. Elle prend l’enfant dans ses bras, le ramène à la maison.

     

    Ce soir-là, Johan a reçu beaucoup de "baisers du soir ". Par la suite, Johan n'est plus si audacieux, il ne veut plus retourner chez l’Ondin. Mais souvent son regard se dirige au-delà des saules. Il aimerait tant connaître la fin de l’histoire racontée par l’Ondin.

     

    Jamais il ne l’a revu.

     

    D’après Le château du soleil, in Svéa, contes suédois par Hylten, Cavalius et Hofberg. La Sixaine, 1947

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 25 Novembre 2017 à 05:44

    Coucou Béa

    très joli conte !  Bon weekend avec de gros bisous .

      • Samedi 25 Novembre 2017 à 05:53

        bonjour sissi merci de ta visite passes un doux week end gros bisoushappy

    2
    Dimanche 26 Novembre 2017 à 00:33

    mon amie Béa.

    Un bien joli conte, et belle mise en page, les ingrédient sont

    tous bien a leur place. J'adore lire tes nouvelles ma Louve.

    Gros bravos et je t'envoie une envolée de bisous, et toc.

    @ bientôt, bon dimanche.

    Christ

    3
    Vendredi 8 Décembre 2017 à 16:55

    Bonjour cher Bea.sarcastic

    Qu'est-ce qui s'est passé? Je ne peux plus accéder à votre merveilleuse page de blog

    Avez-vous fermé vos pages de blog?no

    Sinon, je vous souhaite un bon week-end.cool

    Cordialement, Monika Ingesmile

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :