• L HISTOIRE DU HIBOU

    L HISTOIRE DU HIBOU

     

     

    Il était une fois, un hibou. Comme chacun sait, ou ne le sait pas, le hibou est un grand timide. Il croit qu'il est laid - si laid que personne ne peut le regarder s’il lui arrive de croiser quelqu’un. Si laid, qu'il cause des accidents de la route. Si laid, que les bébés se mettent à hurler s'ils aperçoivent son visage. Pour toutes ces raisons, le hibou ne sort jamais pendant le jour. Il attend la nuit noire, lorsque personne ne peut le voir.

    Un soir, alors qu’il est dehors, le hibou rencontre une jeune fille. Ils se mettent à parler et elle l'invite dans sa maison. Il accepte et les voilà assis sous le porche pendant plusieurs heures à discuter. Le hibou dès le premier instant tombe amoureux de la fille et, ce qui tombe bien, elle aussi. Elle l'invite à revenir la nuit suivante et il revient. Ils s’asseyent sous le porche et parlent pendant des heures, presque jusqu'à l'aube. Par moment, ils se tiennent même la main. Nuit après nuit, le hibou revient rendre visite à sa belle et nuit après nuit il s’en va avant l'aube, si bien que la jeune femme ne peut vraiment pas savoir à quoi il ressemble.

    La jeune femme a des amis qui ont entendu parler de ce prétendant de la nuit et veulent savoir à quoi il ressemble car ils aiment beaucoup leur amie et sont heureux qu'elle ait enfin rencontré quelqu'un dont elle est tombée amoureuse.
    - Pourquoi le Hibou ne te rend-t-il jamais visite pendant le jour, lui demandent-ils ?
    - Parce qu’il travaille, répond la fille et lorsqu’il rentre chez lui, il doit faire son ménage, préparer son dîner et il ne peut venir qu’à la nuit tombée.
    - Nous voulons le rencontrer, ont dit ses amis. 
    - Bien sûr, il ne travaille pas le dimanche. Pourquoi n’organisez-vous pas une grande fête en son honneur ? Vous pourriez ainsi tous le rencontrer.

    La jeune fille est certaine que c’est la meilleure des idées et lorsque son amoureux vient le soir, elle l’invite pour le dimanche suivant. Une fête sera donnée en son honneur par ses amis. Le Hibou est pourtant vraiment très timide mais il accepte. Vous savez que quand on aime, on est capable de vaincre toutes ses peurs.

    Le jours passent. Le dimanche arrive. Le hibou est très nerveux. Il demande à son cousin le coq de l’accompagner car plus le temps passe, plus il a peur.

    En chemin, le hibou commence à regarder le coq et à se comparer à lui.
    Le coq est grand et bien habillé » pense-t-il en regardant le cheveux roux du coq, ses vêtements colorés et ses bottines jaunes. A côté de lui, je suis morne et terne, se dit-il encore en regardant ses vêtements bruns et en plus de tout, je suis laid. Plus ils se rapprochent de la maison, plus il a peur.

    Mon cousin le coq, dit soudain le Hibou, j'ai oublié quelque chose chez moi. Entrez donc sans moi et vous direz que j'ai dû rentrer à la maison mais que je serai de retour d’ici un moment. Le coq entre et fait le message du hibou.

    Un peu plus tard, dès qu’il fait très sombre, le hibou arrive à la fête. Il craint un peu que la fille et sa famille ne soient fâchés de son retard mais il se fait violence et avance d’un pas.

    Le coq qui l’attend sous le porche, le voit et semble tout à fait effrayé.

    - Hibou, demanda-t-il qu'est ce donc cela sur votre tête ?
    - C'est un chapeau, répond le hibou. Beaucoup de gens portent des chapeaux.
    - C’est vrai, dit le coq, mais ils les portent sur la tête, et pas comme vous, tout autour de la tête.
    - Je me suis blessé aux yeux, dit le hibou, Ils ne supportent pas la lumière. Mon chapeau les protège.
    - Oui , réplique le coq et il protège aussi le reste de votre tête.
    - Ne vous moquez pas de mon chapeau mais dites-moi plutôt ce qu’on a dit de mon retard. Sont-ils en colère ? 
    - Ils le seront bien plus si vous n’entrez pas, dit le coq.
    - J'entre, j'entre, dit le hibou, mais promettez-moi d’abord une chose.
    - Quoi donc ?
    - Je dois être de retour à la maison avant le lever du soleil. Essayer donc de me prévenir à temps, plutôt que de chanter au lever du soleil, comme vous faites d'habitude ?
    Il ne faut surtout pas que la jeune femme voit son visage à la lumière du jour.
    - Bien sûr, hibou, bien sûr dit le coq et il le fait entrer à l’intérieur.

    A cet instant précis, la fête bat son plein. Les batteurs jouent et les chanteurs chantent et leur musique donne quelque chose dans le genre de « Dong-aada-dong-aada-dong-aada-dong, Dong-aada-dong-aada-aaii-ee-oooo! Dong-aada-dong-aada-dong-aada-dong, Dong-aada-dong-aada-aaii-ee-oooo! » «

    C’est justement la chanson préférée du hibou et quand il l'entend, il veut danser. Il va près de sa jeune amie, lui fait des excuses pour son retard et ils partent sur la piste de danse. Vous savez que le hibou est timide mais ce que vous en savez pas c’est qu’il est un excellent danseur. Plus il danse, moins il sait où il est et moins il sait où il est et plus il danse. « Dong-aada- dong-aada-dong-aada-dong, Dong-aada-dong-aada-dong-aaii-ee-ooo! Dong-aada-dong-aada-dong-aada-dong. Dong-aada-dong-aada-aaii-eee-oooo! » ça dure ainsi toute la nuit.

    Le hibou s’amuse tellement qu'il oublie le temps et soudain, il entend son cousin le coq, qui complètement ivre, chante. Il a manqué l'aube et la lumière du jour entre dans la pièce. Le hibou affolé cherche une fenêtre. Il est certain que la fille en voyant son visage, comprendra combien il est laid. Il vole en tous sens. Son chapeau tombe sur le sol. Il vole de plus en plus vite et découvre une fenêtre ouverte par laquelle il s’enfuit. La jeune fille hurle « Hibou! revient!" Elle se précipite par la porte mais en vain. « Hibou! revient!" Le hibou ne l'a pas entendue.

    La jeune fille rentre chez elle. Elle aide à tout remettre en ordre. Personne ne sait que penser du comportement étrange du hibou. Le soir, elle s’assied sous le porche et attend. Elle espère qu'il reviendra, mais il ne revient pas. Chaque soir, elle attend et chaque soir, elle espère. Elle repense sans cesse à cette soirée, combien tout a été si agréable. Elle repense au hibou qui danse si bien et comment il l’a regardée. Elle revoit son visage presque rond, ses grands yeux et son petit nez. Elle se dit qu’il a un visage fort, un visage attirant. Elle a aimé ses yeux tout de suite mais elle ne sait pas que le hibou se croit laid.

    Elle l'attend des nuits, des jours, des semaines, des mois mais il ne revient pas. Pendant une année entière elle l'attend et puis un jour, elle rencontre quelqu'un d'autre et l'épouse. Mais chaque matin, lorsque le chant du coq la réveille aux premiers rayons du soleil, elle ne peut s’empêcher de penser au Hibou et se demande encore aujourd’hui pourquoi il s’est enfuit en courant et où il est parti


  • Commentaires

    1
    Mercredi 3 Janvier à 00:58

    Kikou ma Béa.....

    Meilleur vœux pour toi ma gentille amie, ce beau gosse t'offre une coupe de champagne

    je lui ai dis où été ton site, et toc. Pendant ce temps j'ai adoré lire l'histoire du hibou...

    C'est bon de lire ces histoires que personne ne me racontait quand j'étais enfant. Sniff.

    J'espère que tu vas vite te soigner, car aux dernières news c'était pas le top. Je pense à

    toi, remets toi vite. Bisous ma Louve. @ bientôt.

    Christ

      • Jeudi 4 Janvier à 07:19

        whaouuuuuuuuu !merci christ magnifique creation,tu es adorable;je te rassure j ai eu une periode ou enfant on me racontai des histoires c'etait quand les bonnes de ma chere mere le faisait !quand on est rentré en france la periode a prit fin la vieille ne voulant pas se faire suée avec sa ! de la je me suis refugiée dans la lecture que je devorait comme une affamée etand seule c etait le moyen de voyager ...et puis la pendant 16 ans pas le droit d ouvrir un livre c'est la vie la je reprends les joies de la lecture a noel ma fille m"a offert les 2 premiers tomes des chevaliers d'emeraude !depuis le depart de son pere en juillet Jade se fait plaisir chaque mois en s'offrant minimum trois bouquins chez nous les livres c'est une passion ma petite fille leeloo adore sa aussi meme a 3 ans elle est deja comblee de livres !!en tout cas cela me fait plaisir que quelqu'un apprecie les textes que je depose ici ,meme si certain ne finissent pas joyeusement il faut de tout ! passes une belle journee gros bisoushappy

    2
    Dimanche 7 Janvier à 10:31

                                              BONJOUR

    Au pays des merveilles, je commande l'année
    L'année, l'année nouvelle que j'aimerais souhaiter
    À ceux qui, sur la Terre, n'ont jamais vu la paix
    Qui rêvent d'une aurore où déposer leur faix.

    Au pays des merveilles je demande la joie
    Pour ceux à qui la vie n'a pas donné le choix,
    Pour ceux dont la souffrance a éteint le regard,
    Pour tous ceux qui s'enfuient dans le train du brouillard.

    Au pays des merveilles j'entends des cris d'enfants
    Qui ne connaissent pas, de la vie, les tourments
    Que l'on aime pour eux, sans esprit de retour
    Des enfants épanouis au jardin de l'amour.

    Bonne année à vous tous au pays des merveilles,
    Et que vos mains tendues appellent le soleil :
    Dans le fond des cachots, certains ont vu l'espoir
    Venir sans s'annoncer, les chercher dans le noir !

                         GROS BISOUS

      • Dimanche 7 Janvier à 18:42

        Bonsoir et mille bravos Pascal.

        Je suis émerveillé par ce poème. Fan et grand rêveur

        de poésie, enfants éternel à cause de privations, c'est

        beau de pouvoir lire et s'exprimer le talent. Merci beaucoup.

        Bonsoir et bisous au passage a notre si gentille Béa.

        Christ

      • Dimanche 7 Janvier à 20:52

        bonsoir Pascal merci a toi de ta gentille visite,ce poeme est magnifique c"est top beau comme texte,passes une douce soiree bisous,beahappy

      • Dimanche 7 Janvier à 20:53

        bonsoir mon ami christoui pascal a offert un magnifique texte,je te souhaites une douce soiree prends soin de toi bisouswinktongue

    3
    Lundi 8 Janvier à 15:16

                                             bonjour

    L'amitié est une preuve de confiance,
    Où naissent nos plus belles confidences,
    À l'ami(e) des secrets ainsi dévoilés,
    De peines enfouies restées inavouées.

    Une épaule amie sur laquelle se reposent,
    Nos peines, nos chagrins qui explosent,
    Partager ensemble nos joies, nos douleurs,
    Cet arc-en-ciel de toutes les couleurs.

    Un ami(e) se doit d'être loyal, fidèle,
    Au fil du temps, au cours des ans,
    Notre amitié n'en sera que plus belle,
    Comme un jardin secret fleurissant.

    L'amitié se dit sincère, de toute confiance,
    Sans nul désir de reconnaissance.
    Douce écoute réchauffant un coeur,
    D'une âme en détresse qui conte malheur.

    L'amitié raisonne nos idées folles,
    Et l'ami(e) vient ainsi vous conseiller,
    De la sagesse dans ses paroles,
    Et ce désir noble de vous aider.

    poeme l amitie

                                bisous

     

      • Mardi 9 Janvier à 10:28

        bonjour pascal,merci c est superbe, merci de ta gentille visites,bises,beahappy

    4
    Lundi 8 Janvier à 17:51

    Pascal pour ce nouveau poème, j'adore.

    L'amitié c'est semer des fleurs dans le jardin

    des amies (is). Mille mercis pour ces partages.

    Amicalement et j'en profite pour faire un gros

    bisou à mon amie Béa.

    Christ

      • Mardi 9 Janvier à 10:29

        hello christ oui c est magnifique,merci a toi de ta visite prends soin de toi bizouilleswinktongue

    5
    Mercredi 10 Janvier à 10:40

                                           bonjour

    pascal

                             bisous

      • Mercredi 10 Janvier à 17:39

        bonjour pascal whaouuuuuuuu je suis gatee,mille mercis,bisous a toi douce soireewinktongue

    6
    Samedi 13 Janvier à 15:12

                                         coucou

    Sous les ifs noirs qui les abritent,
    Les hiboux se tiennent rangés,
    Ainsi que des dieux étrangers,
    Dardant leur oeil rouge. Ils méditent !

     

    Sans remuer, ils se tiendront
    Jusqu’à l’heure mélancolique
    Où poussant le soleil oblique,
    Les ténèbres s’établiront.

     

    Leur attitude au sage enseigne,
    Qu’il faut en ce monde qu’il craigne :
    Le tumulte et le mouvement.

    L’homme ivre d’une ombre qui passe
    Porte toujours le châtiment
    D’avoir voulu changer de place

    poeme Les hiboux

                                       bisous

      • Samedi 13 Janvier à 18:09

        BS PASCAL TRES BEAU TEXTE..MERCI BISES BEAwink2

    7
    Dimanche 7 Octobre à 09:38

    J'adore ton histoire , elle est émouvante ! Bonne journée . Tendres bisous .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :